Loi applicable au cautionnement

La Cour de cassation détermine la loi applicable à un cautionnement donné sur un prêt conclu en Italie par une personne située en France et sur la nécessité d’appliquer les règles françaises relatives aux mentions manuscrites (Cour de cassation 1ère Chambre civile, 1- septembre 2015, n°14-10373).

Une banque dont le siège est en Italie consent un prêt à une personne résidant aussi en Italie le 19 avril 2006. Pour garantir ce prêt, un cautionnement est donné par une personne qui réside en France. Ce cautionnement est donné séparément de l’acte de prêt. Il est signé en Italie le 21 avril 2006.

 

Pour lire cet article complet publié sur village de la justice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s